» Skip to content

Tingwall, Orcades

Les premiers lieux des things aux Orcades

Aux Orcades, l'emplacement des things est quelque peu mystérieux. Il existe peu d'informations sur le sujet et ce que l'on sait provient principalement des sagas, du folklore et de fragments d'informations. 

Dingieshowe © Frank Bradford Dingieshowe © Frank Bradford Zoom La saga Orkneyinga contient de nombreuses références à des assemblées de things se produisant dans les Orcades. Ces rassemblements avaient souvent pour objet la concertation des chefs de clan de la région, ou le règlement de différends entre seigneurs rivaux. Les things se tenaient généralement au printemps et à l'automne, et bien que leurs sites ne soient pas toujours mentionnés, l'île principale, le Mainland, était souvent leur lieu de prédilection.

Aujourd'hui, deux noms indiquent un site possible de thing : Tingwall, qui se trouve à l'ouest du Mainland, sur la limite entre les paroisses de Rendall et d'Evie, et Dingieshowe, qui se trouve à l'est, sur la limite entre les paroisses de Deerness et de St Andrews.

À Tingwall, les Vikings utilisaient probablement les ruines moussues d'un broch (une construction circulaire en forme de tour datant de l'âge de bronze) comme place du thing. À côté de la route menant aux quais des Ferrys, une grande colline verte au profil escarpé est encore visible de nos jours. Sa position est stratégique ; elle offre des vues sur les îles de Rousay, Wyre et Egilsay, sur laquelle séjourna le pirate viking du XIIe siècle, Sweyn Asleifsson. La saga Orkneyinga raconte que l'oncle de Sweyn, Helgi, vivait à Tingwall. On pense que c'est là que se seraient tenus certaines des assemblées mentionnées dans la saga.

La place de Dingeshowe recycle elle-aussi un ancien monument préhistorique. Quelque part aux alentours de 300 av. J.-C., un broch fut construit au sommet d'un ancien site néolithique qui était déjà utilisé depuis 3000 ans. Bien après, cette ruine devint la place du thing. Le folklore local rapporte qu'une sorcière fut brûlée à Dingieshowe ; on dit que son crâne réapparaissait fréquemment dans les plages de sable des environs.

D'autres sites préhistoriques ont aussi été associés à la création et à la dissolution de contrats officiels. On peut admirer la plus vaste collection du Royaume-Uni de runes gravées dans la pierre dans la chambre du tumulus néolithique de Maeshowe, classé au patrimoine mondial. On ne sait si ce lieu était utilisé comme place de thing, mais certains pensent que le glacis qui enclot le tumulus ferait une enceinte parfaite. L'église de Stenness, qui se dresse à proximité, fait partie de l'histoire médiévale : des contrats officiels, scellés par une poignée de main au dessus de la pierre d'Odin, pouvaient être dissous en traversant l'église.

Kirkwall et la cathédrale St Magnus

St Magnus Cathedral © Frank Bradford St Magnus Cathedral © Frank Bradford Zoom Au XIIe siècle, Kirkwall devint le centre de l'administration des Orcades. La saga Orkneyinga relate plusieurs rassemblements qui se seraient tenus dans la ville, y compris dans la cathédrale St Magnus.

La cathédrale était porteuse de sens, tant au titre de centre ecclésiastique que de justice. Les documents montrent qu'elle était utilisée en tant que cour de justice et place de marché ; à l'intérieur, cette affirmation est étayée par de nombreux et curieux indices. On y trouve une échelle de pendu, une poutre de potence et même une prison, connue sous le nom de Marwick's Hole ; on y détenait les criminels avant de les juger et de les pendre. 

La cathédrale était située près du calvaire du marché où avaient lieu les bûchers ; la croix d'origine se trouve maintenant dans le transept nord de la cathédrale. Une réplique a été installée sur la place du Kirk Green. 

La toponymie fournit aussi des renseignements sur les premiers systèmes de justice des Orcades. Les potences et les chevalets de strangulation étaient disposés près de la cathédrale à Gallows Ha', au sommet de Clay Loan. La légende locale raconte que Thieves Holm, à l'entrée de la baie, fut une terre d'exil pour les voleurs et sorcières bannis. On pense aussi que la zone autrefois connue sous le nom de Parlement Close (aujourd'hui occupée par les constructions du no 6 Albert Street), aurait été le lieu de l'assemblée du thing. Une Parlement House existait d'ailleurs à proximité.

INFORMATION AUX VISITEURS

Visiter les Orcades
Les Orcades sont un archipel d'environ 70 îles et récifs situés à 10 km au nord-est des côtes septentrionales de l'Écosse. Les îles sont couvertes de champs verdoyants, entourés de côtes spectaculaires, peuplées d'une faune extraordinaire et riches d'une histoire et d'une archéologie étonnantes.

Maeshowe © Frank Bradford Maeshowe © Frank Bradford Zoom Elles sont habitées depuis plus de 6000 ans. La partie ouest de l'île principale (Mainland), offre l'un des panoramas néolithiques les plus riches d'Europe. Connue comme le « cœur du Néolithique orcadien », cette région a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999, attribuant à ces sites le même statut que les pyramides d'Égypte. En son centre, on trouve le fameux Ring of Brodgar. Levées aux environs de 2500-2000 av. J.-C., 27 des 60 pierres de ce cercle impressionnant, cerné d'un glacis et d'un fossé, sont encore debout aujourd'hui. Non loin de là, les titanesques pierres levées de Stenness sont les vestiges d'un autre tertre préhistorique, ou henge en anglais. Ce site du patrimoine mondial, comprend aussi le très célèbre Skara Brae, un village préhistorique étonnement conservé, et Maeshowe, l'une des chambres funéraires les plus connues d'Europe. À Ness of Brodgar, les fouilles actuelles continuent d'éclairer l'histoire de ces paysages magiques. 

Quand les Vikings arrivèrent aux Orcades, ils y apportèrent plus que leurs sagas. De nombreux noms de lieux possèdent une origine norroise et vous pourrez toujours entendre cette influence dans la langue parlée de nos jours. Les butins des Vikings, comme ceux qui furent découvert à Skaill, à Sandwick et au cairn de Scar Boat, sont à eux seuls la preuve de la richesse et de la complexité de leur culture.

Les Orcades ont joué un rôle prééminent pendant les deux guerres mondiales. La Grand Fleet, la flotte principale britannique, a utilisé le grand port naturel de Scapa Flow comme base septentrionale pendant la première guerre mondiale. On peut aussi voir l'héritage de la seconde guerre mondiale, en particulier lorsqu'on traverse les barrières de Churchill, c'est-à-dire les grèves qui relient le Mainland aux îles du sud. Les barrières furent construites par des prisonniers de guerre italiens retenus dans les îles de Burray et de Lambholm. Ils ont légué à l'archipel la Chapelle italienne, l'attraction touristique la plus visitée des Orcades.

The Ring of Brodgar  © Frank Bradford The Ring of Brodgar © Frank Bradford Zoom La ville et le royal burgh de Kirkwall constituent la capitale et le centre administratif des Orcades. Le centre regorge d'attractions à visiter, de boutiques, de restaurants et de lieux d'hébergements. Le musée des Orcades, établi dans la magnifique demeure de Tankerness House, abrite des expositions relatant les 5500 ans d'histoire des Orcades, du Néolithique à l'histoire sociale contemporaine. Face à la cathédrale St Magnus se trouvent l'évêché et le palais du comte, deux exemples de la plus belle architecture écossaise. Profitez-en pour visiter Highland Park, la plus septentrionale des distilleries du Royaume-Uni, et faites un tour au musée des ondes (Wireless Museum), qui retrace l'histoire des premières radios familiales, et de la télécommunication orcadienne durant les guerres.

La bourgade pittoresque de Stromness est la seconde ville des Orcades. Dans le centre se trouve le Pier Arts Centre, qui a été primé pour son excellente description de l'histoire maritime des Orcades.

Pour s'y rendre
Les Orcades sont facilement accessibles par avion (www.flybe.com) et par bateau, depuis Aberdeen, Scrabster, (www.northlinkferries.co.uk), Gill’s Bay (www.pentlandferries.co.uk) ou par ferry piéton depuis John O’ Groats (www.jogferry.co.uk)

Pour tout renseignement concernant les ferrys locaux, consulter : www.orkneyferries.co.uk

LOCALISATION

COORDONNÉES

St Magnus Cathedral
Custodian
Broad Street
Kirkwall
Orkney
KW15 1NX
Tél : 00 44 1856 874894

Information aux visiteurs
Email : info@visitorkney.com

ÉTYMOLOGIE ET SIGNIFICATION

Vieux norrois Þingvöllr : champ du parlement

FINANCEMENT DU PROJET