» Skip to content

Dingwall, Écosse

On pense que la place du thing de Dingwall se serait trouvée à l'endroit du parking adjacent au monument à la mémoire du comte de Cromartie.

Toutefois, on en sait très peu et seule la toponymie semble indiquer qu'une assemblée se serait tenue ici. Les chercheurs supposaient que le village avait été construit sur la place et que seul un coup de chance pourrait permettre aux archéologues de le découvrir. Les sagas ne mentionnent la présence d'un thing ni à Dingwall, ni en quelque autre lieu septentrional de l'Écosse métropolitaine. Ce mystère est rendu plus obscur encore du fait qu'il existe peu de preuves historiques ou archéologiques d'une implantation scandinave ou viking dans la région, malgré le grand nombre de noms de lieu norrois dans le comté.

La tradition locale suggère que le thing se tenait sur la face est de Gallows Hill, à 600 m environ à l'ouest du bourg médiéval. Cependant, la recherche historique récente a révélé que le véritable emplacement était la butte sur laquelle se tient actuellement le monument à la mémoire de Cromartie. L'endroit possède de nombreuses caractéristiques que l'on associe généralement avec les things. Le champ adjacent à la butte (aujourd'hui le terre-plein d'une station-service) aurait été un lieu de rassemblement pour les personnes assistant à la séance. Le lieu était relié à l'église avoisinante et la colline de Gallows Hill aurait été un lieu d'exécution à partir de l'époque viking.

Aux alentours de 1710, Sir George Mackenzie, le premier comte de Cromartie, érigea un grand obélisque au sommet de la butte. Après sa mort en 1714, il fut enterré à son pied, fait qui a permis à la butte de survivre jusqu'à nos jours. En 1917, le monument penchait dangereusement, tant qu'il dut être démoli. En 1923, il fut remplacé par la construction plus petite que nous pouvons voir aujourd'hui. En 1947, la plus grande partie de la butte fut nivelée pour permettre l'installation d'un parking. Seule la partie centrale, contenant la tombe du comte, a perduré.

Redécouvrir la place du thing de Dingwall

Ground penetrating radar survey revealed evidence of a possible ditch running around the mound © Dr Oliver O’Grady Ground penetrating radar survey revealed evidence of a possible ditch running around the mound © Dr Oliver O’Grady Zoom Pendant de nombreuses années, le thing de Dingwall est resté un casse-tête pour les historiens et les archéologues. Plus récemment, les membres de la Société historique de Dingwall ont pu percer le secret de son emplacement. La réponse se trouvait dans trois documents qui, lorsqu'ils furent rassemblés, révélèrent l'emplacement oublié de la place du thing de Dingwall. Le premier document, de 1503, détaille comment le Duc de Ross abandonna toutes ses terres de la région du Ross, exception faite du moot hill de Dingwall (un moot hill était une colline utilisée comme lieu de rassemblement pour débattre des affaires locales). Le titre de propriété du moot hill était suffisant pour lui permettre de conserver le titre de Duc de Ross, ce qui prouvait l'importance traditionnelle accordée au lieu à cette époque. Selon ce document, le moot hill était une colline située directement à côté du village, et non pas à distance comme on l'a souvent laissé entendre. Le second indice se trouve dans le titre de noblesse du comte de Cromartie, datant de 1672, qui se réfère à une parcelle de terrain à Dingwall, connue sous le nom de Hillyard. On se référait souvent aux moot hills par le simple terme de hill et le document confirme cette connexion en décrivant la propriété suivant ces termes : « ye mute hill of Dinguall » (« votre moot hill de Dingwall »). Le dernier indice se trouve dans les cadastres du XVIIIe siècle, qui indiquent que le Hillyard, ou Yardhill est maintenant la tombe de la famille Cromartie : « now the burial place of the family of Cromartie », plus connu aujourd'hui comme étant le parking de Cromartie.

Pour la première fois, ces découvertes ont permis d'entreprendre des fouilles sur le lieu du thing. En 2011, on a effectué un repérage au radar du sous-sol du parking. Les résultats ont commencé à faireDr Oliver O’Grady and members of the Dingwall History Society survey the Cromartie Car Park © Dingwall History Society la lumière sur le passé fascinant des lieux. Ils ont révélé l'étendue originale de la butte, son encerclement par ce qui semble être un grand fossé relié à l'ancien rivage, ainsi qu'une entrée possible au sud-ouest. Comme pour Tynwald Hill à l'Île de Man, il est possible que la place du thing de Dingwall ait entretenu des liens avec l'église avoisinante. Un dispositif, qui pourrait être un pont ou une grève au-dessus du fossé, est perceptible sur le côté nord-ouest face à l'église et il semble qu'une allée souterraine joigne les deux. 

Autres éléments caractéristiques : la présence probable d'un monument préhistorique sous la butte, et la preuve de fouilles victoriennes entreprises pour localiser l'emplacement de la sépulture du comte George de Cromartie. Ces résultats ne sont qu'un aperçu de l'histoire passionnante de la place du thing de Dingwall. Des repérages et des fouilles supplémentaires nous révèleront plus d'éléments de son histoire, et un projet existe concernant l'ouverture d'un centre local, qui raconterait l'histoire du thing et de sa découverte.

DANS LES ENVIRONS

Dingwall High Street featuring Dingwall Town House and the historic tollbooth tower Dingwall High Street featuring Dingwall Town House and the historic tollbooth tower Zoom Dingwall
Dingwall est une bourgade commerçante dont la longue et riche histoire remonte à l'époque de l'implantation viking. Situé à l'embouchure de la baie de Cromarty, Dingwall reçut le statut de Royal Burgh en 1226 et la bourgade et ses alentours sont imprégnés d'histoire. Elle était la capitale du comté de Ross-Shire et en a été le centre commercial, administratif et judiciaire depuis l'époque des Vikings ; de nos jours, elle continue d'être le centre des affaires de l'ancien comté. Desservie par d'excellentes connexions de transport, et facilement accessible par la route, le chemin de fer, le bus ou le vélo, il n'y a jamais eu d'occasion plus favorable de venir la visiter.

Profitez de tout l'éventail des activités culturelles et des loisirs proposés. Du personnel passionné du musée local (situé dans l'ancien hôtel de ville) au vaste choix de cafés et boutiques spécialisées, sans oublier les facilités d'accès à des parcours de randonnées ou de VTT dans un paysage éblouissant, Dingwall constitue un point de départ idéal pour explorer les attractions locales nombreuses et variées.

Colourful planters brighten up Dingwall High Street Colourful planters brighten up Dingwall High Street Zoom Drovers Exhibition (foires et marchés de Dingwall et des Highlands)
Cette exposition sur les bergers (drovers), organisée par la Société du patrimoine de l'élevage highlandais, raconte l'histoire importante des bergers des Highlands. Inaugurée par la princesse royale en juillet 2008, cette exposition très détaillée comporte des archives concernant les bergers, en format électronique ou papier, présentées sur des panneaux muraux. Ceux-ci  retracent les longs trajets à travers les Highlands, que les bergers et leurs troupeaux devaient effectuer pour se rendre sur les marchés.

Strathpeffer
À huit kilomètres de Dingwall, cette station thermale, au caractère victorien unique, présente une architecture intacte. Un musée de l'enfance, le Highland Museum of Childhood, a été installé dans une ancienne gare. Parmi les curiosités à voir lors de vos balades, notez la présence de l'Eagle Stone, une pierre picte, et celle d'un labyrinthe circulaire de pierres levées.

INFORMATION AUX VISITEURS

Pour s'y rendre
Dingwall est facilement accessible par la route, en train ou par avion. Le bourg possède sa propre gare offrant un service régulier depuis Inverness. De là, il est possible de rallier le reste de l'Écosse et Londres. L'aéroport d'Inverness propose des vols depuis un certain nombre de sites et propose un service de bus jusqu'au centre-ville. On peut aussi prendre un autocar pour Dingwall depuis la gare routière d'Inverness.

LOCALISATION

COORDONNÉES

ÉTYMOLOGIE ET SIGNIFICATION

Vieux norrois Þingvöllr : champ du parlement

FINANCEMENT DU PROJET