» Skip to content

Gulating, Norvège

Le parc du Millénaire de Gulatinget est une place de thing symbolique, ouverte en 2005 pour commémorer l'assemblée parlementaire annuelle qui se tenait à Gulen entre 900 et 1300 ap. J.-C. Le parc contient des œuvres monumentales du sculpteur Bard Breivik.

Gulatinget était l'une des plus anciennes et des plus grandes assemblées parlementaires de Norvège, et l'on pense qu'elle fut constituée à Gulen par le roi Harald Fairhair (vers 872-932). Les fermiers s'y rendaient pour rencontrer le roi, discuter des affaires politiques, légiférer et régler leurs différents. 

À l'origine, cette assemblée était un Althing, une assemblée à laquelle « tous les hommes libres qui pouvaient porter les armes », avaient le droit de participer. Plus tard, quand sa zone administrative d'influence s'étendit, elle devint un « thing de la loi », c'est-à-dire une assemblée supra-régionale. Chaque région nommait des représentants à l'assemblée, un système qui est encore d'usage aujourd'hui.

La place de thing la plus ancienne se trouvait probablement dans le village d'Eivindvik, près de la seule église médiévale de Gulen dont on ait connaissance. On pense que deux croix de pierre datant de cette même époque de christianisation marquent l'emplacement du thing. Eivindvik possède aussi une baie abritée située près d'une bonne voie de navigation le long de la côte.

The Rantzau book – Gulating law code The Rantzau book – Gulating law code Zoom La saga du roi Håkon Håkonson raconte comment il transféra le thing à Guløy, un endroit à proximité de la ferme de Flolid, où se trouve aujourd'hui le parc du Millénaire. Par la suite, aux environs de 1300, il fut transposé à nouveau, cette fois-ci à Bergen, où la cour d'appel de Gulating se tient encore à l'heure actuelle. Le Gulatingslova, c'est-à-dire « le code Gulating », est le plus ancien corpus de lois connu en Scandinavie. Un manuscrit original, connu sous le nom de livre de Rantzau, est conservé à la bibliothèque royale de Copenhague.

En 930, Ulvljot s'appuya sur les lois du Gulating pour fonder l'Althing islandais. En 1274, Magnus VI de Norvège dit « le législateur » refondit les lois des quatre assemblées régionales de Gulatinget, de Frostatinget, d'Eidsivatinget et de Borgatinget en un seul code appelé Landslova. Des éléments de ce code, et par voie de conséquence du Gulatingslova, sont encore présents aujourd'hui dans la constitution norvégienne.

Le code Gulating

Le code Gulating contient 320 articles, organisés en 14 chapitres principaux, ainsi que quelques amendements non répertoriés. Les lois régissent la religion (christianisme), les contrats (ventes et baux terriens), la possession des biens (propriété), les anciens droits norrois (lois « udales »), le mariage, la succession et la défense des criminels. Un chapitre particulièrement significatif traite du Leidang, c'est-à-dire de la défense des côtes.

Les lois se basent sur l'expérience : une situation particulière est décrite puis la règle à appliquer dans ce cas est énoncée. Dans de nombreux cas, il est impossible de déterminer si la loi est sensée être spécifique, ou si elle doit être appliquée de façon plus générale. Par exemple, une loi concernant le droit sur les cétacés échoués sur les plages, énonce que le roi a droit à la moitié de tout cétacé qui s'échouerait. Il pourrait s'agir d'une situation particulière mais la loi pourrait s'appliquer à tous les droits concernant la mer et les côtes.

Le code est un recueil de lois et de pratiques légales constituées sur une longue période de temps. De nombreux indices prouvent que plusieurs traditions juridiques sont présentes dans le code Gulating, y compris les lois qui furent transmises à Moïse sur le Mont Sinaï. Le droit anglais a fortement influencé le code, au travers de la personne de Håkon le bon, qui fut élevé en Angleterre par le roi Athelstan, et qui revint par la suite en Norvège où il introduisit plusieurs réformes à l'occasion des assemblées du thing. L'influence anglaise se trahit notamment dans les magnifiques enluminures du livre de Rantzau. Certaines des lettres qui ont été enluminées utilisent une encre verte, une couleur employée normalement par les clercs anglais, alors que les clercs norvégiens et scandinaves de cette période utilisaient plutôt le bleu et le rouge. Le code Gulating lui-même joua un rôle clef dans la constitution de l'Althing islandais à Thingvellir.

Things locaux dans le Sogn og Fjordane

Le code Gulating mentionne deux niveaux de hiérarchie de thing subordonnés à celui de Gulatinget : le fylkesting (ou thing de « fylke », entité administrative norvégienne) et le fjordungsting (on comptait quatre fjordungstings pour chaque fylkesting). Ces things étaient ouverts à tous les hommes libres, bien que nous ne possédions aucun document historique relatant leur fonctionnement. Les things locaux avaient des fonctions et des noms différents : våpenting (thing des armes), manntalstingkongeting (thing du roi) et skipreideting. Il semble que ces things se tenaient régulièrement au printemps, mais ils pouvaient aussi être convoqués, après un préavis de cinq nuits, chaque fois que quelqu'un avait une raison valable. On a aussi eu connaissance de things se déroulant à l'automne.

Il est fort probable que les things locaux se rencontraient à un endroit fixe, bien que dans certains cas ils puissent avoir été tenus sur le lieu d'un meurtre, ou dans un endroit où des baux étaient discutés. Les places de nombre de ces things restent inconnues à ce jour. Au moins 40 noms de lieu du Sogn og Fjordane au moins contiennent le préfixe ting-, et ces noms ont pu être forgés sur une longue période de temps. Le nom Tinghaug (butte du thing) est assez commun et indique une place de thing en plein air. À partir de 1500-1600, les thing se tenaient en intérieur, et c'est donc à cette époque qu'apparaissent de nombreux Tingstove (maison du thing). 

Reed in Breim, à Nordfjord est un exemple de place de thing local possédant de longues traditions. Une colline naturelle y est connue sous le nom de Tinghaug, et jusqu'en 1800, l'endroit possédait aussi un Tingstove. L'abri à bateaux adjacent est aussi connu sous le nom de Tiendebua (hangar de la dîme) car les impôts y étaient collectés.

DANS LES ENVIRONS

Eivindvik
Le parc du Millénaire de Gulatinget est situé à moins de 2 km du centre d'Eivindvik. De là, vous pourrez prendre un ferry express vers Bergen ; ou séjourner dans l’hôtel local (www.eivindvik-fjordhotell.no) pour explorer la région. Visitez l'église historique d'Eivindvik, allez pêcher ou faire du canoë à Prestesundet. Les environs fourmillent de chemins bien entretenus qui offrent des possibilités de randonnée pour tout niveau.

Centre de plongée de Gulen
Le centre de plongée le plus important de Norvège se situe à l'entrée de Sognefjord. Le centre propose des cours de tout niveau et offre l'occasion d'admirer une faune marine extrêmement variée, ou de plonger sur de nombreux sites d'épaves norvégiens (www.gulendykkesenter.no).

FjordKysten : la côte des Fjords
La région côtière de Sogn og Fjordane, s'étalant de Gulen sur le Sognefjord au sud jusqu'à Bremanger sur le Nordefjord au nord, jouit d'un littoral spectaculaire, d'une faune abondante et d'une richesse historique qui n'attendent qu'à être découverts. Sautez d'une île à l'autre, surfez les vagues de la mer du Nord ou lancez-vous dans le rafting marin de haute vitesse (fjordguiding.com). Randonnez dans les montagnes avoisinantes ou choisissez-vous une plage de sable où pêcher et vous relaxer. Quels que soient vos goûts, nous sommes sûrs d'avoir quelque chose qui vous convienne.

Sognefjord
Le plus long et le plus profond des fjords norvégiens, Sognefjord, se trouve au cœur du territoire des fjords, et s'étend jusqu'à 200 km à l'intérieur des terres, jusqu'aux parcs nationaux de Jotunheimen et de Jostedalsbreen. Le parc national de Jotunheimen se caractérise par ses hautes montagnes, ses glaciers et ses lacs profonds : un endroit idéal pour des balades, des randonnées et du ski. Presque la moitié du parc national de Jostedalsbreen est recouvert par le glacier de Jostedalsbreen, le plus grand glacier européen. À Sognefjord vous trouverez des musées, des galeries d'art, des lieux historiques et « des églises en bois debout » uniques : l'église en bois debout d’Urnes à Luster est classée au patrimoine mondial.

Kvernsteinsparken, Hyllestad (parc de la Meulière) In Kvernsteinsparken (Millstone Park), Hyllestad © Frank Bradford In Kvernsteinsparken (Millstone Park), Hyllestad © Frank Bradford Zoom
L'extraction de meulière commença à Hyllestad autour de 700 ap. J.-C., mais atteignit une échelle industrielle en exportant ses produits dans une grande part de l'Europe vers la fin de l'époque viking. Beaucoup des calvaires que l'on rencontre le long des côtes, y compris celui d'Eivindvik, proviennent de Hyllestad. Les chemins qui parcourent le parc vous permettront d'admirer les vestiges de cette industrie ancienne. Des marques à l'endroit où les pierres étaient taillées sont clairement visibles et dans de nombreux endroits, des pierres gisent encore là où elles étaient découpées. 

Les écoliers du coin apprennent encore le savoir-faire des Vikings et tiennent le rôle de guide au cours des visites dans le cadre d’un programme ayant pour but de transmettre l'histoire et les connaissances de la production de pierres, par la participation et l'expérience. À la fin de votre visite, regardez-les travailler et goûtez un repas viking cuisiné directement sur un feu en plein air. (www.kvernstein.no)

INFORMATION AUX VISITEURS

La place de thing du parc du Millénaire de Gulatinget est accessible toute l'année.

Des visites guidées des lieux et d'Eivindvik sont proposées.

Pour les réservations, appeler le 00 47 57 7820 06 ou par email : gulatinget@gulen.kommune.no

 

Des visites en bateau partant de Bergen sont aussi possibles, pour plus d'informations, consulter : www.fjordkysten.no

Email : stiftinga@jensbua.no 

Tél : 00 47 57 73 90 20

LOCALISATION

COORDONNÉES

Gulen kommune,
5966 Eivindvik 
Tel: 00 47 57782006 
Fax: 00 47 57782099
Email: gulatinget@gulen.kommune.no

ÉTYMOLOGIE ET SIGNIFICATION

Vieux norrois Gulaþing : parlement où soufflent les vents puissants.

TÉLÉCHARGEMENTS

FINANCEMENT DU PROJET