» Skip to content

Thingvellir/ Þingvellir, Islande

Thingvellir est le site le plus important du patrimoine culturel islandais. L'Althing, l'assemblée générale, s'y est établie en 930 et s'y est réunie pendant plus de 850 ans jusqu'en 1798.

L'Althing était une assemblée à l'échelle du pays et des témoignages écrits bien préservés s'y rapportent, certains remontant à ses débuts. Une fois l'an, durant à peu près deux semaines, l'assemblée se tenait à deux endroits principaux, en plein air : au Lögberg (le rocher de la loi) et au Lögrétta (conseil de la loi). C'est là que les lois étaient promulguées et que les avis et les injonctions étaient lancés. Les gens faisaient des discours, présentaient leurs idées et soumettaient leurs propositions. Quand la météo était mauvaise, les séances se déroulaient dans l'église.

Le lögsögumaður (le chroniqueur de la loi) se tenait sur le Lögberg et contrôlait le bon déroulement des séances, en mémorisant et en récitant les lois. Les gens qui se rendaient à la place de l'assemblée, venaient de toute l'Islande et érigeaient des abris ou des huttes temporaires, faites de murs de tourbe ou de pierre et couvertes de toiles de laine. Les vestiges de certaines des cabanes de Thingvellir sont parvenus jusqu'à nous.

Les emplacements du Lögberg et du Lögrétta ne sont pas précisément établis. Les documents du XIIIe siècle placent le Lögberg quelque part à proximité de la faille d'Almannagjá, et le Lögrétta probablement dans le champ avoisinant, soit au nord, soit à l'est de la rivière Öxará. Les noms de lieux, comme La mare des noyés ou Le rocher de la potence peuvent aussi nous éclairer sur certains des aspects sinistres de ces séances.

En Europe du nord, Thingvellir est la place d'assemblée la plus importante et la plus chargée de sens, à la fois historiquement et archéologiquement. En plus des vestiges visibles, la conduite de fouilles archéologiques pourrait apporter de nouveaux indices concernant le lieu et son évolution, des renseignements qu'on ne trouvera probablement pas ailleurs. 

En 1930, Thingvellir obtint le statut de Parc national et l'on vota une loi qui en fit « un sanctuaire national protégé pour tout les islandais, la propriété perpétuelle de la nation islandaise, placé sous la protection du parlement, qui ne peut être ni vendu, ni hypothéqué ». En 2004, les valeurs culturelles du Parc ont été reconnues et il a été classé au patrimoine mondial.

Les assemblées locales

Delegates ride to the Althing © Frank Bradford Delegates ride to the Althing © Frank Bradford Zoom L'Althing de Thingvellir fait partie d'un réseau de justice constitué d'assemblées locales plus petites. Les premières assemblées locales furent fondées à Þórsnes (Snæfellsnes, dans l'ouest de l'Islande) et à Kjalarnes (dans le sud ouest), en 900 ap. J.-C. D'autres existaient sans doute déjà à ce moment-là mais aucune n'est mentionnée dans les documents historiques. Vers 965, l'Islande était divisée en quatre. Chaque quart possédait trois assemblées locales, exception faite du quart septentrional, qui en comptait quatre, ce qui portait le total à treize.

Après la formation de l'Althing, les assemblées locales du printemps devinrent des institutions permanentes. Elles étaient divisées en deux séances, celle de « l'assemblée des plaintes » et celle de « l'assemblée des dettes ». Elles se réunissaient en mai, pour une période durant jusqu'à une semaine, pour régler les dettes et les plaintes. Les assemblées du milieu de l'été et de l'automne avaient généralement lieu quand les gens rentraient de l'Althing à la fin de juillet ou d'août. Elles duraient un ou deux jours. Les décisions prises au cours de l'Althing étaient rendues publiques et discutées, mais aucune action de justice n'était entreprise.

Thingvellir dans les sagas

Stories about the Althing feature in many of the Icelandic Sagas, passed down by generations of storytellers © Frank Bradford Stories about the Althing feature in many of the Icelandic Sagas, passed down by generations of storytellers © Frank Bradford Zoom             « Un jour, tous se rendirent au rocher de la loi. Les chefs y estoient présents comme suit : Ásgrím Elliða-Grímsson, Gizur Hvíti, Guðmund Ríki et Snorri Goð se tenoient en haut près du rocher de la loi, tandis que les hommes de l'Austfirðir se tenoient en deçà. Mörð Valgarðsson se tenoit aux côtés de Gizur Hvíti, son beau-père.

      Mörð estoit un orateur précellent. Gizur dit qu'il estoit temps pour lui d'énoncer les plaintes d'homicides et lui demanda de hausser la voix afin que tous puissent l'ouïr.

      Mörð témoigna : « Comme témoignage, je déclare qu'un assaillement contraire à nos lois a été commis par Flosi Thórðarson, dans la mesure où il a assailli Helgi Njálsson sur le lieu où Flosi Thórðarson a assailli Helgi et lui a infligé une blessure dans le chef ou au crâne, qui estoit une blessure fatale et qui a effectivement causé la mort d'Helgi. Je déclare que sur la base de cette accusation, il devrait vivre hors de nos lois, ne recevoir aucune pitance, n'être pas recommandé, ni aidé, ni recevoir l'hospitalité d'aucun. Je déclare que toutes ses possessions devraient lui être aliénées, la moitié par moi, la moitié par les gens du Quart qui ont pouvoir de recevoir ses biens confisqués. Je déclare cet acte d'homicide à la Cour du Quart, devant laquelle ce cas devrait être exposé propicement. Je le déclare suivant nos lois. Je le déclare devant tous au Rocher de la loi. Je déclare maintenant une action de justice, à entendre pendant la présente séance, pour une mise au ban complète de Flosi Thórðarson. Je déclare que cette action m'a été requise par Thorgeir Thórisson. »

      La façon éloquente et puissante par laquelle Mörð s'estoit exprimé, reçu une acclamation bruyante au Rocher de la loi. »

Saga de Njál (traduite de l'anglais)

Les assemblées de l'Althing sont une scène dominante dans de nombreuses sagas islandaises. Le passage ci-dessus est l'un des nombreux exemples présents dans la saga de Njál, qui décrivent les séances du thing. Les sagas de Laxdæla et d'Eyrbyggja mentionnent la conversion, officialisée à l'Althing, de l'Islande au christianisme, et dans la saga de Grettir, Thorbiorn Angle apporte la tête de Grettir devant l'Althing afin de prouver qu'il l'a tué.

DANS LES ENVIRONS

Le Parc national de Thingvellir est l'un des lieux touristiques les plus visités d'Islande, attirant des milliers de visiteurs par semaine. Il fait partie du célèbre « Cercle d'or », un circuit de 300 km qui comporte plusieurs des attractions les plus notoires de l'Islande. En plus de la place du thing, le parc jouit d'un paysage spectaculaire, d'un site de plongée parmi les dix meilleurs du monde et d'excellents sites de pêche à la truite.

Les hauteurs de l'Árnessýsla, qui sont la région la plus touristique de l'Islande, bénéficient d'une multitude de merveilles naturelles et de lieux historiques. Vous y trouverez un foyer d'activité géothermique, ainsi que certains des sites les plus importants de l'histoire de l'Islande.

Région géothermique d'Haukadalur
Territoire de Geysir : il s'agit sans conteste du geyser le plus connu du monde. Au plus fort de son activité, ses éruptions crachent de l'eau bouillonnante à une altitude de 60 à 80 mètres. Aujourd'hui, cette zone possède beaucoup de sources chaudes. La plus active est celle de Strokkur, qui jaillit toutes les 2 à 3 minutes.

Gullfoss, les chutes d'or
En réalité, les chutes spectaculaires de Gullfoss se composent de deux cascades différentes. La cascade supérieure mesure 11 mètres de haut et la cascade inférieure 21 mètres de haut.

Skálholt
Cet ancien complexe, qui réunit une ferme, un manoir et un évêché, date de 1056. Durant des siècles, l'école locale, Skálholtsskóli, fut l'établissement d'enseignement le plus en vue de l'Islande. Skálholt occupe une place dominante méritée dans l'histoire des livres et manuscrits médiévaux car c'est là que furent rédigés et conservés ceux que l'on trouve aujourd'hui dans les bibliothèques.

La vallée de Þjórsárdalur
À l'époque de l'ancienne République d'Islande, la vallée de la rivière Þjórsá était verdoyante et florissante, et 20 établissements fermiers l'exploitaient. Mais en 1104, la vallée fut ruinée par une éruption du Mont Hekla. Les fermes qui furent englouties sous la couche de cendres volcaniques, se sont révélées être une mine d'or pour les archéologues. Au moins 40 constructions ont été excavées jusqu'à présent. La mieux préservée est la ferme de Stöng. En 1974, une réplique a été construite afin de marquer le 1100e anniversaire de la constitution de l'Islande. (www.thjodveldisbaer.is)

Le glacier de Langjökull
On peut admirer le second plus grand glacier d'Islande depuis Gullfoss et il est facilement accessible à l'exploration en super-jeeps et en scooter des neiges.

Plongée dans le ravin de Silfra
Une plongée époustouflante est possible au cœur même de la place du thing de Thingvellir. Silfra est l'un des meilleurs sites islandais de plongée et beaucoup de gens pensent que les caractéristiques de rift sont uniques au monde. L'eau de Silfra est aussi immaculée qu'il est possible et vous pourrez la boire à n'importe quel moment durant la plongée. Les raisons de cette pureté sont doubles : l'eau est froide (2°C à 4°C toute l'année) car elle provient de la fonte d'un glacier situé à quelques 50 km de là, et elle a été filtrée par des couches de lave durant de nombreuses années, avant de jaillir à l'extrémité nord du lac Þingvallavatn par des puits souterrains. Un certain nombre de centres de plongée proposent des visites de Silfra et sont accessibles en ligne.

Reykjavík
Thingvellir est situé à 45 km seulement de la capitale islandaise, Reykjavík. La ville possède un nombre surprenant des curiosités à découvrir, dont un grand choix de musées et de galeries, une quantité franchement incroyable de boutiques et de cafés, une vie nocturne animée, une architecture intéressante et des activités de plein air. (www.visitreykjavik.is)

INFORMATION AUX VISITEURS

Ouvert toute l'année, entrée gratuite

LOCALISATION

COORDONNÉES

Parc national de Thingvellir
801 Selfoss
Tél: 00 354 482 2660
Fax 00 354 482 3635
Email thingvellir@thingvellir.is

ÉTYMOLOGIE ET SIGNIFICATION

Vieux norrois Þingvöllr : champ du parlement

FINANCEMENT DU PROJET